Le parcours du #mot-clic

 

de sa création à aujourd’hui

Les mots-clics, ou hashtags, sont devenus une partie intégrante de notre quotidien. Ils sont omniprésents dans les stratégies de médias sociaux en raison de leur efficacité. Grâce à leur popularité, plusieurs fonctionnalités ont fait leur apparition. En effet, il est possible d’effectuer des recherches par mots-clics et même de s’abonner à ces derniers. Bien que dans les débuts, l’utilisation de ce signe était populaire avec près de 7 000 hashtags. Ce temps est maintenant révolu. Aujourd’hui, il y a environ 125 millions de hashtags qui sont publiés par jour!

Contrairement à la croyance populaire, les hashtags ne sont pas apparus avec la plateforme Twitter lors de sa création en 2006. L’apparition de ce signe est beaucoup plus ancienne…


LES ORIGINES

Tout a commencé avec les protocoles de communication utilisés pour l’Internet Relay Chat (IRC) en 1988. Le dièse (#) représentait un thème qui permettait de catégoriser les différentes conversations. Pourquoi le dièse? La réponse est simple. La touche dièse était facilement accessible par sa position sur les anciens claviers de téléphone.

À partir des années 2000, la fonctionnalité de catégorisation du hashtag est utilisée sur les réseaux de partage. Sa fonctionnalité a pour but d’organiser des photos, des contenus et des publications. Ce n’est donc pas Twitter qui a été le premier réseau à l’intégrer, mais bien Flickr, une plateforme de partage de photos et de vidéos.


L’ÉVOLUTION

Le 23 août 2007 est une date charnière dans l’histoire du hashtag tel que nous le connaissons aujourd’hui. Vous cherchez la personne à féliciter? C’est Chris Messina, un homme très actif dans la cybercommunauté. Il a entre autres travaillé pour Uber et Google. Messina a également cofondé le site Internet Molly et l’application nommée #Barcamp, qui propose une utilisation efficace pour la plateforme Twitter.

Pour ce qui est de l’expression hashtag, il faut remercier le blogueur Stowe Boyd. Ce terme est un néologisme anglais composé de hash, qui signifie «croisillon», suivi de tag qui signifie «étiquette».

Tout comme Chris Messina, le blogueur cherchait lui aussi un fonctionnement pour que la communauté sur le Web partage des idées communes et qu’elle crée des liens.

 

Convaincu de l’utilité de son concept pour la plateforme Twitter, Chris Messina rencontre Biz Stone, le cofondateur et le directeur artistique de Twitter. Désirant partager son innovation, Stone ne lui a presque pas porté d’attention. Lorsque Messina a proposé le concept, les dirigeants lui ont répondu: «These things are for nerds. They're never going to catch on». Pendant ce temps, les membres de la communauté s'appropriaient ce nouveau signe, expérimentant déjà le potentiel de ce concept. Deux ans seront nécessaires pour que les dirigeants de Twitter adhèrent au concept et que les hashtags deviennent cliquables par les utilisateurs. Ce n’était qu’une réaction à ce mouvement de plus en plus populaire.

L’intégration des hashtags a pris le monde virtuel par surprise. Personne ne le prédisait. Pourtant, le créateur de ce concept a choisi de ne pas s’approprier le concept et le laisser libre de droits. Cela a certainement aidé la popularité du symbole tout comme les compétiteurs à suivre la tendance. Comme le mentionne Messina, «Le hashtag n’a pas été créé pour Twitter. Le hashtag a été créé pour Internet». De plus, il affirmait refuser de créer un monopole sur leur utilisation, ce qui aurait été contradictoire à la volonté liée au concept.

Il faut toutefois attendre jusqu’en 2011 pour obtenir un terme francophone pour les hashtags. C’est ainsi que le terme «mot-clic» fait son apparition, une nomination de l’Office québécois de la langue française. Cette proposition a fait réagir la population qui a rapidement pris position dans le cyberespace. Concrètement, la définition va comme suit:

«Ajouter un # avant un mot le transforme automatiquement en lien cliquable menant à une page de recherche contenant toutes les publications associées au même mot-clic. Celui-ci permet ainsi de trouver tout ce qui est lié à un sujet (#musique, #grippe, #Égypte, #JO, etc.)».

Deux ans plus tard, le 12 juin 2013, Facebook intègre cette fonctionnalité. Les autres plateformes de réseaux sociaux comme Instagram, Pinterest et Tumblr ont emboîté le pas. Ils sont désormais #omniprésents.


#Communication

Les mots-clics représentent un outil puissant pour la promotion de votre activité professionnelle, pour vous faire connaître et pour développer votre entreprise. Les opportunités du mot-clic ne se limitent pas à ces exemples. Il est possible de suivre une thématique, créer des conversations et un hype autour d’un événement. Également, les mots-clics peuvent être utilisés comme un outil de veille médiatique, un aspect à ne pas négliger dans les campagnes marketing!


#UTILISATION

Vous pouvez utiliser les mots-clés dans vos stratégies et dans vos campagnes marketing. Gardez en tête qu’il y a différentes utilisations et types de mots-clics pour que ces derniers soient efficaces.

Vous pouvez notamment:

  • améliorer votre visibilité et créer une communauté

  • propulser vos campagnes en organisant le contenu social

  • optimiser un positionnement précis

  • atteindre une audience plus large

  • augmenter l’engagement

Types de mots-clics:

  • Concours: ventes, promotions et offres spéciales

  • Éducation: industrie, marque, sujet, personnalité

  • Événements: spectacles, événements uniques, occasions

  • Nouvelles: événements actuels, catastrophes naturelles

  • Plaidoyer: défendre une cause, problèmes sociaux, sujets actuels

 

Malgré l’utilisation généralisée des mots-clics par la communauté virtuelle, il y a quelques règles à respecter pour les optimiser:

  1. Un mot-clic comprenant plusieurs mots ou chiffres ne doit contenir aucun espace ni trait d’union afin qu’il soit cliquable.

  2. Le but des mots-clics est de catégoriser les contenus sur Internet. Par conséquent, il faut vérifier si le mot-clic est préalablement utilisé.

  3. Soyez précis et spécifique dans la sélection de vos mots-clics. Le but est d’apparaître dans les résultats de recherche des utilisateurs.

  4. Pour être efficaces, vos mots-clics doivent être utilisés régulièrement afin que vos publics l’associent à votre entreprise.


SAVIEZ-VOUS QUE?

Plusieurs mots-clics sont bannis sur Instagram étant donné qu’ils ont été largement utilisés. Donc, leur fonction de base n’est plus efficace. Plusieurs outils existent pour connaître les tendances des mots-clics, ce qui peut vous aider dans la sélection de vos mots-clics pour votre stratégie médiatique.

Voici quelques outils pratiques:

  • Hashtagify: pour rechercher les mots-clics les plus populaires, les tweets et les personnes les plus influentes selon les mots-clics utilisés.

  • RiteTag: pour découvrir de nouveaux mots-clics selon la popularité de ces derniers, selon l’engagement plutôt que la fréquence.

  • Talkwalker: pour effectuer un suivi des mots-clics. C’est un outil de veille et d’analyse autour de l’engagement et des conversations à propos des marques.

L’algorithme Instagram détecte les robots qui identifient des mots-clics spécifiques pour donner des mentions J’aime et ainsi, augmenter le nombre d’abonnés de son compte. Sachez également que si vous avez une augmentation importante du nombre d’abonnés, Instagram vous enlèvera une partie de ces abonnés pour vous décourager dans ce type de comportement.


L’HISTORIQUE DU #MOT-CLIC

ligne mot-clic-01.png


  Pénélope Éthier  Chargée de projet

Pénélope Éthier
Chargée de projet

 
 
Group Sub Rosa